Quel siège auto choisir ?

siege autoBon nombre de sièges autos ont été testés et jusqu’à aujourd’hui aucun ne satisfait vraiment aux différents tests qu’ils ont subis.

Lors d’un choc frontal, les risques se situent au niveau du thorax et il demeure la possibilité pour l’enfant de heurter le siège devant lui s’il voyage face à la route. Pour le choc latéral, les maxi cosi présentent un soutien peu satisfaisant pour la tête, qui, lors d’un choc pourrait venir frapper la vitre de portière.

Mauvais point également au niveau des instructions d’installation largement insuffisantes en dehors d’un ou deux modèles. Enfin le confort des enfants reste médiocre, il apparaît que la conception des sièges correspond à la tranche moyenne de poids d’une tranche d’âge.

Donc pour les enfants dépassant la courbe moyenne de taille et de poids, les sièges ne sont pas adaptés. Lorsque l’on sait l’importance que revêt l’adéquation de la taille du siège avec celle du bambin en état de choc, la médiocrité des résultats est inacceptable.

Notons enfin que ces sièges restent la meilleure protection ; meilleur que la simple banquette de la voiture et meilleure que les bras d’une grande personne.

On distingue les sièges autos selon des catégories âge-poids :

  • groupe 0 : bébé de moins de 10 kg ;
  • groupe 0+ : enfant de moins de 13 k ;

Les enfants voyages soit en lits nacelles, soit en siège dos à la route.

  • groupe I : enfant de 9 à 18 kg ;

L’enfant voyage assis face à la route

  • groupe II : enfant de 15 à 25 kg ;
  • groupe III : enfant de 22 à 36 kg ;

Il s’agit de rehausseur permettant de positionner correctement la ceinture adulte passée sous les accoudoirs, et éviter que l’enfant passe sous la ceinture.

Toutefois, la réglementation en vigueur pour les enfants de moins de 10 ans permet le port de la seule ceinture du véhicule, à l’arrière bien sûr.

  • Arrêts
    Il fera un arrêt toutes les deux heures d’environ 15 minutes. Pendant ces pauses, toute la famille pourra se dégourdir les jambes, aller faire pipi, boire de l’eau pour s’hydrater. Pour le premier arrêt,  choisit sur la carte une aire d’autoroute avec un restaurant. Ils pourront ainsi dîner tranquillement et s’occuper de Julien. Après avoir mangé, les enfants devraient dormir. Prévoir l’arrivée vers 17h00 le lendemain.
  • L’installation de la voiture (installation idéale)
    Lorsque l’on ne possède pas de monospace, il faut être pratique. Les bagages seront positionnés sur le toit soit sur une galerie, soit dans un caisson à bagage qui se fixent sur le toit. Bien vérifier que les valises sont correctement amarrées et que rien ne puisse tomber. Julien sera assis dans un siège auto et les deux autres seront assis dans des rehausseurs, ceinture attachée

Présentation

Site pratique consacré à la prévention des accidents et maladies infantiles. Bobo prévention recense les différents risques que courent les enfants, notamment à la maison. Chaque pièce peut être ainsi visitée avec tous les dangers qu'elle comporte.
73