Le sport : la solution prévention-santé

activite sportiveLe sport est un atout pour la santé, vous en doutiez encore et bien avant de commencer à en parler voici une liste non exhaustive des bienfaits qu’il apporte.

  • Renforcement de l’aptitude cardio-vasculaire à l’effort
  • Diminution de la tension artérielle de repos chez les hypertendus
  • Augmentation de la capacité respiratoire
  • Normalisation des graisses dans le sang
  • Diminution du mauvais cholestérol
  • Stabilisation de la perte de poids
  • Soutien à la lutte contre l’obésité
  • Aide au traitement du diabète en favorisant la pénétration du glucose
  • Meilleur transit
  • Amélioration du retour veineux
  • Augmentation du capital osseux
  • Diminution du stress
  • Augmentation de la tolérance à l’effort
  • Amélioration de l’estime de soi et de la confiance en soi
  • Amélioration du bien-être physique et psychologique
  • Amélioration des performances intellectuelles
  • Amélioration de la qualité du sommeil
  • Aide à une réhabilitation post-maladie après des maladies telles que l’infarctus, l’hypertension, l’artériopathie, le diabète, l’obésité, l’asthme.

Cela a-t-il éveillé votre curiosité ?

Aujourd’hui, les médecins sont unanimes, il faut pratiquer une activité physique et sportive pour entretenir une vitalité et un dynamisme qui vont permettre de prévenir bons nombres de maladies. Le sport se pratique à tous les âges. On commence pour les plus jeunes par la constitution d’un capitale énergétique et physique que l’on entretien tout au long de son existence et qui devient, passé un certain âge, un formidable atout de longévité.
Cependant, la pratique d’un sport doit se faire dans le respect de règles de base que nous allons vous exposer afin de mieux vous convaincre.

Le sport de « 7 à 77 ans »

Il est conseillé de pratiquer un sport quelque soi son âge. Il est nécessaire de choisir un sport en fonction de certains critères. Ainsi, il faut consulter un médecin qui après avoir effectuer un bilan de santé pourra détecter les contre-indications à la pratique de certains sports ou à l’inverse conseiller tel ou tel sport selon les maladies connues. Enfin, l’âge est un facteur important entrant dans le choix du sport.
Il est primordial de bien se renseigner sur le sport que l’on veut choisir. Une erreur de choix et la personne sera dégoûtée du sport pour longtemps. Il faut prendre en considération, l’effort à fournir mais il faut aussi prendre en considération des facteurs exogènes tels que le lieu, les horaires, autant de difficultés qui auront tôt fait de décourager les plus motivés. Pour les enfants, l’admiration qu’ils portent pour un sportif ne veut pas dire qu’ils sont fait pour ce sport.

Quelques conseils pour bien choisir un sport pour les enfants

Selon le caractère :

  • Timide, effacé et manque de confiance en lui : sport collectif ou de contact (sport de combat, arts martiaux, rugby, handball)
  • Agité, troubles du sommeil, casse-cou : sport individuel (natation, athlétisme, gymnastique, cyclisme, ski)
  • Réservé, pondéré : sport d’habilité et de technique (tennis, tennis de table)

Selon l’âge :

  • 6 – 8 ans : sports individuels symétriques (gym, natation, ski, danse)
  • à partir de 8 ans : sports individuels de coordination et d’opposition (tennis, judo, karaté, athlétisme) et sport d’équipe (football, basket, handball, rugby)
  • 9 -13 ans : sport d’endurance (course à pied, cyclisme)

La durée maximum par semaine (sport scolaire et sport périscolaire) :

  • à 8 ans : de 4 à 6 heures
  • à 12 ans : de 8 à 8 heures
  • à 14 ans : de 8 à 10 heures

Les risques :

Ils sont présents, c’est indiscutable. Les fractures, les hématomes diminuent de manière nette si l’on utilise un équipement adapté de sécurité. Certains sports ont mauvaise réputation tels que le tennis ou l’équitation. Ce n’est pas exacte car le tennis n’est pas un facteur déclencheur de scoliose et l’équitation favorise le tonus musculaire lombaire.
Le sport demande souvent l’apprentissage de gestes techniques et souvent les douleurs apparaissent lorsque justement ces gestes ne sont pas acquis. Si l’on prend l’exemple de la gymnastique qui peut entraîner des lordoses. La raison en est une pratique de plus en plus jeune et la recherche d’une souplesse extrême.

Faut-il un sport ou plusieurs sports ?

L’idéal est de moduler les activités en associant une activité individuelle et une activité collective, un sport d’endurance et un sport de coordination. Cela en fonction, toutefois, du caractère de l’enfant.

 

 

Présentation

Site pratique consacré à la prévention des accidents et maladies infantiles. Bobo prévention recense les différents risques que courent les enfants, notamment à la maison. Chaque pièce peut être ainsi visitée avec tous les dangers qu'elle comporte.
73