Les troubles de l’audition chez l’enfant

 

Parents qui communiquent avec leur enfant atteint de troubles de l'audition

Quand on parle de troubles de l’audition, on pense en premier lieu aux personnes âgées. En effet, 65% des plus de 65 ans seraient touchés par la surdité, mais cette pathologie s’observe également chez les plus jeunes. Selon l’Inserm, 6% des 15-24 ans et 0.25% des nouveau-nés seraient atteints de surdité. Pour qu’un enfant se développe correctement, il est important de détecter les troubles de l’audition le plus tôt possible.

Quels sont les signes à surveiller ?

Chez les enfants, surtout les nourrissons, les troubles de l’audition sont bien plus difficiles à détecter que chez les adultes. Pourtant, il existe des signes qui peuvent vous alerter, selon l’âge de votre enfant.

Pour les nouveau-nés, deux comportements peuvent éveiller les soupçons :

  • Le bébé ne réagit pas aux bruits, notamment ceux qui apparaissent brutalement (éclat de voix, éternuement, etc.) et qui devraient en temps normal le faire sursauter ;
  • Le bébé a un sommeil très calme, preuve qu’il ne détecte pas les sons environnants qui devraient troubler son sommeil.

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, on remarquera également des troubles du langage. En effet, comme il n’entend pas bien, il ne parvient pas à reproduire les sons qu’il devrait apprendre à recréer. À un âge plus avancé, on pourra également remarquer des troubles du comportement (isolement ou agitation). Des difficultés de concentration et d’apprentissage sont aussi la preuve qu’un enfant présente des troubles de l’audition.

Comment détecter les troubles de l’audition ?

Si vous remarquez un comportement anormal chez votre enfant, qui laisse présager un trouble de l’audition, n’attendez pas avant de lui faire consulter un spécialiste. Votre enfant se plaint d’un mal à l’oreille ? Votre bébé passe ses nuits à pleurer et vous ne comprenez pas pourquoi ? Il peut s’agir d’un problème interne, d’une otite ou encore d’une perforation de tympan.

Les ORL disposent de plusieurs tests auditifs permettant d’établir un diagnostic. Les tests les plus simples sont les tests à voix nue. Le médecin peut par exemple se positionner hors du champ de vision de l’enfant, à quelques centimètres de son oreille, et l’appeler par son prénom pour voir s’il réagit ou non.

Parmi les autres tests disponibles, on citera :

  • L’audiométrie vocale de dépistage : on demande à un enfant de désigner une image ou un objet qu’on lui a précédemment nommé, en modulant le niveau sonore de parole ;
  • L’audiométrie tonale de dépistage : on émet des tonalités de 125 à 8000Hz dans un casque. Chez les bébés, on observera les réflexes de celui-ci (clignement de paupière, sourire, etc.). Chez les plus grands, on leur demandera d’appuyer sur un bouton chaque fois qu’ils perçoivent un son ;
  • La tympanométrie : ce test permet d’analyser la rigidité et la mobilité du tympan à l’aide d’un son pur de 226Hz.

Quelles solutions pour les troubles de l’audition chez l’enfant ?

Des troubles de l’audition peuvent fortement impacter le développement cognitif et l’éveil de l’enfant. Plus tard, cela peut créer des difficultés d’apprentissage à l’école. Il est donc primordial de dépister ces troubles et de les traiter le plus tôt possible.

Aujourd’hui, grâce à la recherche et aux avancées technologiques, il existe différentes solutions. Pour les déficits légers à modérés, une aide auditive est suffisante. Ne vous laissez pas refroidir par le prix d’un appareil auditif, car il s’agit d’un investissement pour l’avenir de votre enfant : bien entendre est essentiel pour bien grandir.

Un audioprothésiste pourra vous conseiller pour choisir un appareil auditif invisible adapté à votre budget, mais également au degré de perte auditive de votre enfant et à son mode de vie.

Dans le cas d’une surdité sévère ou totale en revanche, il faudra se tourner du côté des implants. Il en existe 2 types :

  • L’implant d’oreille moyenne, qui transmet les vibrations des sons à l’oreille interne ;
  • L’implant cochléaire, qui transforme les sons en signaux électriques.

On a observé de très bons résultats pour cette dernière solution lorsque celle-ci est mise en place entre 12 et 24 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présentation

Site pratique consacré à la prévention des accidents et maladies infantiles. Bobo prévention recense les différents risques que courent les enfants, notamment à la maison. Chaque pièce peut être ainsi visitée avec tous les dangers qu'elle comporte.
71