Comment préparer l’entrée en crèche de son enfant ?

Bébé en train de dormir avec sa peluche

Préparer l’entrée en crèche de son bébé ne s’improvise pas : cela demande déjà une certaine organisation en ce qui concerne l’inscription, mais il faut également prévoir une période d’acclimatation – autant pour les parents que pour l’enfant – avant de confier son enfant des journées entières au personnel de crèche.

Inscrire son enfant en crèche

Une inscription en crèche ne peut pas s’effectuer un mois ou deux avant, vous devez vous y prendre tôt, parfois même avant la naissance de votre enfant ! On conseille en effet aux jeunes parents de déposer un dossier d’inscription dès le 6ème mois de grossesse. Cela permet de maximiser ses chances d’obtenir la crèche de son choix : en d’autres termes, si vous souhaitez absolument inscrire votre bébé à une crèche de Boulogne-Billancourt, foncez !

Déposez un dossier d’inscription complet et profitez-en pour discuter avec le personnel, faire un tour de la crèche, poser des questions sur le système d’organisation… Il est important que vous ayez, en tant que parent, une idée assez précise de ce à quoi ressemble le futur lieu d’accueil de votre nourrisson. Cela vous permettra de vous rassurer et de visualiser la manière dont votre enfant pourra évoluer dans cette nouvelle structure.

Bébé qui sourit

S’adapter à un nouveau mode de garde

Bien entendu, autant pour vous que pour votre bébé, il faut éviter d’effectuer une transition trop brusque ! Le mieux est de s’y prendre sur une semaine complète, en augmentant progressivement la durée passée sur place, dans votre crèche de Montereau-Fault-Yonne. Nous vous conseillons de procéder ainsi :

  • Le premier jour, venez simplement effectuer une visite avec votre enfant, afin de lui présenter les lieux et le personnel de la crèche. N’oubliez pas de poser toutes les questions nécessaires relatives au fonctionnement de la crèche : quels sont les horaires d’ouverture et de fermeture, quel matériel faut-il amener, à quelles heures sont donnés les repas…
  • Le deuxième jour, vous pourrez cette fois-ci laisser votre enfant environ 2 heures tout seul, en restant quelques minutes pour jouer avec lui et le laisser s’habituer à ce nouveau terrain de jeu. Lorsque vous partez, faites-le discrètement afin d’éviter la crise de larmes : si votre enfant est occupé à jouer, il y a de fortes chances qu’il ne remarque même pas votre absence !
  • Par la suite, le troisième et quatrième jour, vous pourrez laisser votre enfant un peu plus longtemps, une demi-journée par exemple, et revenir le chercher pour lui donner son repas.
  • Enfin, une fois la semaine écoulée, vous pourrez laisser votre bébé une journée complète.

Source images : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présentation

Site pratique consacré à la prévention des accidents et maladies infantiles. Bobo prévention recense les différents risques que courent les enfants, notamment à la maison. Chaque pièce peut être ainsi visitée avec tous les dangers qu'elle comporte.
73