Les différents types d’arthrose

L’arthrose est une affection chronique dégénérative touchant les articulations. Elle fait partie de ce que l’on appelle, dans le langage courant, les « rhumatismes ». L’arthrose peut toucher de nombreuses articulations, en particulier celles du genou et de la hanche. Néanmoins, les articulations des mains, des épaules et de la colonne vertébrale sont aussi fréquemment atteintes.

L’arthrose du genou ou gonarthrose

arthrose-genou-gonarthrose

Le genou est le site privilégié de l’arthrose. La gonarthrose (arthrose du genou) touche principalement les femmes de plus de 40 ans. Cette affection peut être primitive (sans cause évidente) ou bien secondaire.

La douleur est le principal symptôme de la gonarthrose, mais elle peut également s’accompagner de gonflement et d’épanchement de liquide synovial. La membrane synoviale, qui entoure l’articulation, est irritée par les débris articulaires et l’inflammation dus à l’arthrose. Elle produit alors du liquide synovial en plus grande quantité. Le gonflement engendré peut entraîner une gêne importante et une ponction peut parfois être prescrite pour soulager le patient.

Il existe différents traitements pour lutter contre la gonarthrose :

  • Un traitement non médicamenteux (réduction de la surcharge pondérale, mobilisation de l’articulation, kinésithérapie, recours aux aides techniques, etc.) est d’abord envisagé pour aider le patient à vivre mieux avec son arthrose ;
  • Un traitement médicamenteux (antalgiques, anti-inflammatoires, anti-arthrosiques, etc.) est envisagé lorsque le traitement non médicamenteux n’est pas suffisant ;
  • Une intervention chirurgicale peut être envisagée pour les patients dont la douleur n’est plus calmée par les traitements précédemment cités.

Bon à savoir

 : la chirurgie peut également être indiquée de façon préventive afin de retarder de 10 à 12 ans la mise en place d’une prothèse.

L’arthrose de la hanche ou coxarthrose

La coxarthrose est l’arthrose de l’articulation de la hanche. Elle peut être primitive (souvent après l’âge de 60 ans) mais est plus souvent due à une malformation anatomique et se manifeste entre 30 et 40 ans.

Les symptômes de la coxarthrose se manifestent par des douleurs matinales dans la jambe qui se raidit. La marche devient hasardeuse et le boitement régulier.  Le surpoids peut aggraver ces problèmes.

Dans le traitement, les mesures non médicamenteuses sont ici aussi essentielles : réduction de la surcharge pondérale, économie articulaire, activité physique en endurance, exercices de rééducation, etc. Des médicaments peuvent être couplés à ces mesures pour soulager les poussées douloureuses (antalgiques, anti-inflammatoires, anti-arthrosiques, etc.). Enfin, la chirurgie peut également être nécessaire lorsque la douleur et le handicap deviennent impossibles à gérer au quotidien.

L’arthrose de la main et des doigts

arthrose-main-doigts

L’arthrose de la main est très fréquente chez la femme ménopausée, de même que l’arthrose des doigts. Cette dernière touche généralement les dernières phalanges et son évolution est lente.

En général, les symptômes consistent en une déformation esthétique ou une poussée douloureuse. Le signe essentiel est l’apparition de nodosités (boursoufflures) sur la dernière phalange, apparaissant d’abord sur l’index, le médius et l’auriculaire puis s’étendant sur les autres doigts.

L’arthrose des épaules

L’arthrose des épaules concerne principalement l’articulation entre l’omoplate et l’humérus. La douleur est de type mécanique. Le diagnostic est fait à la radiographie de l’épaule, devant le pincement de l’interligne, les modifications de l’os situé sous le cartilage et la présence d’excroissances osseuses.

Le traitement fait appel aux médicaments, notamment aux antalgiques et anti-inflammatoires. Cependant, lorsqu’ils sont devenus insuffisants pour soulager les douleurs, la mise en place d’une prothèse doit être envisagée.

L’arthrose de la colonne vertébrale ou spondylarthrose

arthrose-colonne-vertebrale

La spondylarthrose est une arthrose de la colonne vertébrale, provoquée par une usure chronique entre les vertèbres, notamment au niveau des apophyses articulaires postérieures (dans le bas du dos).

Sa localisation se traduit principalement par des douleurs qui vont augmenter avec les mouvements et l’exercice physique.  Le frottement répété des vertèbres va engendrer des tensions physiques qui peuvent déclencher des sciatiques, voire des hernies discales. Un corset d’immobilisation devient alors impératif pour atténuer les crises, éviter les faux mouvements et diminuer les contraintes qui s’exercent sur les vertèbres.

L’arthrose cervicale ou cervicarthrose

Très fréquente chez les individus de plus de 50 ans, l’arthrose cervicale se manifeste par des douleurs et raideurs au niveau de la nuque. Elle provoque aussi parfois des maux de tête.

Tout comme les autres formes d’arthrose, la cervicarthrose se caractérise par une dégradation du cartilage qui protège les articulations du cou. Cette pathologie peut apparaître à cause de l’usure mécanique naturelle de l’articulation, ou d’une sollicitation excessive du cou (immobilité prolongée des militaires par exemple).

Pour soulager une arthrose cervicale débutante, on peut pratiquer soi-même quelques exercices comme des mouvements circulaires au niveau du cou. Sinon, ce type d’arthrose se traite également avec des médicaments ou de la chirurgie en dernier recours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Présentation

Site pratique consacré à la prévention des accidents et maladies infantiles. Bobo prévention recense les différents risques que courent les enfants, notamment à la maison. Chaque pièce peut être ainsi visitée avec tous les dangers qu'elle comporte.
73